Bad Man – Dathan Auerbach

Bonjour à vous,

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter Bad Man, thriller dont j’avais entendu parler avant même sa sortie.

Il a été présenté comme successeur de Stephen King… mais alors là je reste dubitative.

IMG_1723

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées…

Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

IMG_1724

J’ai donc fini ce livre il y a quelques jours, et j’ai dû me poser un peu pour savoir si j’avais aimé ou pas…

Pour être honnête, je n’ai pas eu le Grand Frisson, même si l’ambiance est anxiogene, et me demande même si je ne suis pas passée à côté de l’histoire.

Le personnage de Ben, 20 ans, rongé par ses douleurs physique et mentale m’a énormément émue. Je ressens encore son sentiment de culpabilité d’avoir perdu son frère et son acharnement à le retrouver.. Il aura été pour moi LA révélation de ce thriller.

Il est vrai que le lieu choisi pour cette intrigue, un supermarché, n’est pas commun. Cela permet de rendre la lecture plus « stressante », angoissante..

Ce thriller est ponctué de nombreux détails, mais j’ai la sensation que l’auteur n’a pas été au bout… et beaucoup de questions restent en suspens (sans vouloir spoilier, que devient l’appareil photo ?..). Il y a parfois quelques longueurs.. puis soudain, un rebondissement, je me dis que ça y est on est au coeur de l’intrigue et non… l’ambiance retombe comme un soufflé.

Ces différents éléments, ainsi que le dénouement, me laissent penser que peut-être une suite est en cours d’écriture ?.. J’espère, sinon je n’aurais pas compris pourquoi Dathan Auerbach ne va pas au bout des choses..

result_image
Belfond Noir / 21,90€ / 439 pages

policier

noslivresetnosmots View All →

2 amoureux et passionnés de lecture, de mots, de papier.. avec l'envie de partager tout ça

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :