J’ai dû rêver trop fort – Michel Bussi

Bonjour à vous,

On ne présente plus Michel Bussi… mais j’ai quand même envie de vous en dire deux mots 🙂

Géographe et professeur à l’université, il entre aux Presses de la Cité avec « Nymphéas noirs« , et signe alors sont premier succès national – roman policier français le plus primé en 2011! Il enchaine depuis les succès (Un avion sans elle, N’oublier jamais, On la trouvait plutôt jolie,…).

J’ai donc eu tout naturellement envie de découvrir son dernier roman « J‘ai dû rêver trop fort« …

IMG_1723

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.

Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

IMG_1724

Je referme ce livre, et je ne sais toujours pas ce que j’ai lu.. Une histoire d’amour interdite, forte et bouleversante ou un thriller machiavélique?? Et bien un peu des deux je présume.

J’avoue que j’ai trouvé le début un peu long, je ne suis pas rentrée immédiatement dans l’histoire. Et là après quelques pages, je le dévore…

Ce livre m’a fait voyager, rêver, pleurer, inquiéter… je suis passée par différentes émotions, mais j’avoue que cette histoire d’amour est magnifique.

Les personnages principaux sont très attachants.. Nathalie, alias Nathy, une femme courageuse, sincère et bouleversée par l’attirance, l’amour immédiat pour Ylian.

Ylian, le rêveur, le romantique, manquant cruellement de confiance en lui!

Au fil des pages, je me questionne.. Cette succession d’évènements est-ce de la magie, du hasard, une coïncidence ou une terrible manipulation?…

Et le dénouement! Mais quel dénouement… j’avoue je ne m’y attendais pas! Bravo!

Ce n’est pas le polar de l’année, mais la plume est tellement belle, que je ne peux que vous encourager à le découvrir!

Ps: Tout au long du livre… les paroles d’une chanson « Que restera-t-il de nous ». Cette bande originale, écrite par Michel Bussi, composée et interprétée par Gauvain Sers, que l’on retrouvera sur son album à partir du 29 mars.

On clic ici pour l’écouter

result_image
Presses de la Cité / 21,90€ / 477 pages

policier

noslivresetnosmots View All →

2 amoureux et passionnés de lecture, de mots, de papier.. avec l'envie de partager tout ça

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :