Test – La Kobo Aura H20

Depuis 2007, le marché des liseuses n’a cessé d’être malmené et doit faire face à la concurrence des smartphones et autres tablettes…Bien plus confortable en lecture et moins agressif, la concurrence entre les marques est rude (kindle, kobo, numilog, feedbooks..).

Le réel avantage est l’E-ink est le confort visuel proche du papier. Certes, tout cela est beaucoup moins sexy que la couleur éclatante des tablettes et smartphone…

Dans cette concurrence de liseuse, je me suis intéressé à la Kobo Aura H20.

A propos de ce test

J’ai testé ce modèle offert par ma belle amoureuse Moi (Elle)…. Ce billet n’est pas sponsorisé, comme aucun de nos billets d’ailleurs.

La liseuse reprend les caractéristiques de l’ancien modèle, un écran tactile Carta E-Ink de 6,8 pouces en définition 1014 par 758 pixels. Cette liseuse dispose de l’éclairage ComfortLight PRO, qui permet à la tablette d’ajuster son niveau de luminosité automatiquement. Clairement cela m’a marqué immédiatement. Le Comfortlight est on ne peut plus agréable et reposant. Un vrai atout de la liseuse. Kobo intègre sa police Kobo Nickel, une police conçue pour laisser davantage d’encre sur la page et rendre ainsi la lecture encore plus confortable.

L’autonomie de la liseuse est de 2 mois, à raison de 30 minutes de lecture par jour avec l’éclairage allumé ou éteint, et le Wi-Fi désactivé.

Dotée de la connectivité Wi-Fi, la liseuse permet notamment l’accès à la librairie numérique et aux eBook. La capacité de mémoire de 4 Go, extensible jusqu’à 32 Go avec une carte SD, reste identique et autorise un stockage de 3 000 livres…De quoi vous occuper un petit moment…

Le système d’annotation, toujours simple et pratique, revient ici en version complète mais allégée, plus lisible. Il suffit d’exercer une pression sur un mot pour afficher sa définition et, au choix, surligner des passages, prendre des notes au clavier, rechercher le mot dans tout le livre, consulter le mot choisi sur Wikipédia ou sur Google ou encore partager le mot ou l’extrait choisi sur Facebook.

La librairie Kobo revendique 4 millions de livres dans 68 langues ainsi que des magazines. On y trouve des milliers de références en français, parmi lesquelles des best-sellers, des romans, biographies, des bandes-dessinées, des mangas… Une fonction « Extraits » permet aux lecteurs d’avoir un avant-goût du livre. Ça, c’est pour la théorie… En pratique, le lecteur qui souhaite ouvrir les premières pages d’une BD n’arrivera malheureusement pas jusqu’aux illustrations

Conclusion

Je n’ai pas beaucoup d’éléments de comparaison avec les autres liseuses, mais ce que je peux affirmer, c’est que la Kobo est très simple d’utilisation et le confort oculaire permet à travers celle-ci d’emmener nos bibliothèques entières en vacances.

J’ai aimé

  • L’ergonomie simple
  • La lisibilité de l’écran et le ComfortLight Pro*
  • La facilité pour acheter les livres
  • Les fonctions connectées
  • Le poids super léger

 

Je n’ai pas aimé

  • Le menu et les paramètres mériteraient d’être retravaillés pour plus de facilité

 

Où l’acheter ? Fnac, Darty, ….pour 179 €.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.